à RANCON
Cette petite chapelle très simple dans son architecture et toujours bien décorée a été édifiée au XIXème siècle sur et à côté d'une bonne fontaine située à l'Est du bourg dans un vallon qui descend vers la Gartempe. Autrefois, un important pèlerinage y avait lieu le dernier dimanche d'août. On transportait la statue du saint de la chapelle jusqu'à l'église paroissiale, on accrochait des grappes de raisin aux mains de la statue. De retour à la chapelle après la procession, le prêtre détachait les grains de raisin et les offrait un à un aux enfants. Saint Sulpice est invoqué comme protecteur, patron et gardien des enfants. Les jeunes filles des environs venaient aussi donner un mouchoir en offrande au saint afin qu'il les aide à trouver un mari. La fontaine qui porte son nom était réputée pour guérir les rhumatismes et aider les enfants à marcher, elle protège et guérit les enfants malades, elle préserve de la peur et calme les gens qui ont des transes.
Dans le bourg de Rancon, emprunter la rue de la Croix Pierre et suivre la direction de Roumilhac, la présence de la chapelle est matérialisée en bord de route par une croix en bois blanche, emprunter le chemin perpendiculaire à la route pour découvrir la chapelle. La chapelle se trouve aussi sur l'itinéraire du sentier de randonnée de la Gartempe. Renseignements auprès de l'Office de Tourisme Communautaire Gartempe-Saint Pardoux au 05 55 76 57 57 ou au 05 55 76 56 80.
à RANCON
La chapelle Saint Sébastien de Rancon est dédiée au saint patron des conscrits (recrues appelées suivant le système de la conscription). Elle était située autrefois dans le cimetière qui fut désaffecté vers 1872. On y célébrait encore récemment des messes en présence des jeunes de la commune appelés à effectuer leur service militaire. Sa construction est due à une déconvenue du seigneur de Rancon Geoffroy III lors de la Seconde Croisade en Terre Sainte. Les Ranconniers ayant eu honte de leur seigneur, ils décidèrent de se placer sous la protection de Saint Sébastien. Aujourd'hui, elle abrite des expositions temporaires à certaines périodes de l'année, dont le Salon des Artistes de la Gartempe (peinture, émaux, porcelaine, etc.) de mi-juillet à mi-août. Elle se situe dans le bourg, à proximité de la lanterne des morts.
Renseignements : Office de Tourisme Communautaire Gartempe-Saint Pardoux au 05 55 76 57 57 ou 05 55 76 56 80.
à VICQ SUR BREUILH
Des enfants auraient trouvé vers l’an 1096 une statue de la vierge dans le tronc d’un châtaignier. Ils la mirent à l’église, mais le lendemain elle était de nouveau dans l’arbre. Ce miracle amena la construction de la chapelle à l’emplacement de l’arbre. Des fresques au talent de Roch Popelier en ornent les murs. Il s’y consacra pendant 3 années. Vous pourrez y lire la vie de Saint François d’Assise au milieu des animaux. Les chapelles peintes (Document descriptif disponible à l’Office de Tourisme Briance Sud Haute-Vienne)
à EYMOUTIERS
15 silhouettes dressées de chaque côté de la Vienne pour nous dire l’Infini Suspendu. Nées du hasard d’une rencontre, imaginées et créées par le sculpteur Christian Lapie pour Eymoutiers, voulues par des citoyens déterminés, des donateurs privés et publics mobilisés à parts égales, une commune bien décidée à enrichir un patrimoine culturel déjà considérable avec cette œuvre de haut vol. Elles sont là désormais, et pour longtemps, donnant un cours nouveau à nos rêveries en ville, au paysage de notre commune, sous le regard de générations de passants qui sans doute retrouvent en elle beaucoup de notre identité. Voilà 15 habitants dont le calme, le port altier et le silence éloquent nourriront longtemps nos imaginations.
Rdv.: au Parc du pré Lanaud. Rens. : 05 55 69 10 21
à LIMOGES
Salle d'exposition.
Du mardi au samedi de 10h à 12h et de 14h à 19h.
à LIMOGES
Un lieu à lui atypique dans une vieille maison de Limoges customisée. Boutique, galerie d'art et salon de thé se mêlent avec bonheur ! Un vrai concept unique en ville.
Mardi et mercredi de 14h à 19h et du jeudi au samedi de 10h à 19h.
à BESSINES SUR GARTEMPE
Ancienne auberge construite au début du XVIIème, siècle. Elle était tenue par la veuve Guimbaud, cousine éloignée de Madeleine Valadon (mère de l’artiste peintre Suzanne Valadon) qui y travaillait en tant que lingère. Cette pension accueillait depuis 1840 les voyageurs de passage. La grange attenante était réservée aux chevaux.
Maison privée, ne se visite pas.